Traces numériques, discrimination et recrutement en Haute Normandie : la situation des personnes à limitation fonctionnelle psychique.

Afficher l'image d'origine

Université du HavreThèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication à l’Université du Havre en France, sous la direction de Béatrice Galinon-Mélénec et Louise Merzeau.

Jury: Michel Arnaud (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Hervé Le Crosnier (Université de Caen Normandie), Michèle Moulina (Université de Caen Normandie), Joël Colloc (Université du Havre), Béatrice Galinon-Mélénec (Université du Havre) et Louise Merzeau (Université Paris Ouest Nanterre La Défense).

– Recherche soutenue par le Conseil Régional de Haute Normandie (2011-2014).

  • Table des matières

I. Liminaire : Fragments hybrides, incapacité et emploi

  1. La trace : Une production volontaire et involontaire

  2. La recherche d’emploi : Une recherche des traces

  3. L’altération psychique : Une situation de handicap

  • Pré–enquêtes : Chercheurs d’emploi ayant des limitations fonctionnelles psychiques, familles et recruteurs
  1. Présentation de la démarche

  2. Préparation des pré-enquêtes et contact avec des acteurs

  3. Objectifs des pré-enquêtes

  4. Résultats de l’exploration

II. Première partie : L’individu un acteur interagissant avec les éléments environnementaux 

  1. L’interaction : Processus dynamique d’interprétation et de construction de sens

  • Le pragmatisme : Le rôle de l’expérience dans la connaissance

  • L’interactionnisme symbolique : La signification émerge de l’interaction avec autrui 

  • Les représentations : Systèmes d’interprétations qui commandent la relation de l’individu 

  • Le capital social : Taille du réseau, volume de ressources et chances d’accès

  1. L’environnement : Conditions naturelles et sociologiques

  • Contextes du développement

  • Le systémisme : Approcher des phénomènes par les systèmes

  • Le constructivisme : L’activité comme source de connaissance

  1. La limitation fonctionnelle psychique : Restriction de la capacité d’accomplir certaines activités

  • Qu’est-ce qu’une limitation fonctionnelle ?

  • Populations en situation de handicap

  • Le handicap : Enjeux de définition

  • Le handicap : Des coûts directs et indirects

  • Discrimination et stigmate 

  • Discrimination vs inclusion

  1. Le numérique : Usages, traçabilité et culture

  • Qu’est-ce que le numérique ?

  • Traces : Des empreintes aux interactions

  • Trace, identité, présence

  1. Le recrutement : Processus, pratiques et communication

  • Le recrutement : Un processus de plusieurs phases

  • La recherche d’emploi : Méthodes et tactiques

  • L’entretien en face-à-face : Une situation « encadrée »

  • E-recrutement : Une nouvelle logique ?

  1. L’individu : Système complexe des interactions humaines et machiniques

  • Une approche systémique interactionniste : La communication inclue l’ensemble des processus par lesquels les acteurs s’influencent mutuellement

  • Une approche ethno technologique : Des usages numériques variés, des modèles de connaissance composites

  • Problématique et hypothèses

III. Deuxième partie : Positionnement méthodologique, enquêtes et analyse de résultats

  1. Approche méthodologique
  2. Méthodes d’observation et de collection de données
  3. Recueil de données
  4. Emploi de temps quotidien et pratiques de communication des sujets
  • Activité du jour et communication en présence réelle

  • Choix de dispositifs de l’information et de la communication

  • Conclusion

    5. Usages de l’informatique et du numérique par les sujets

  • Quatre types

  • Trois modèles en ligne

  • L’amitié numérique

  • Le calcul algorithmique des traces numériques

  • Conclusion

    6. Représentations sociales des sujets

  • Jeu vidéo et recherche du lien social

  • Maladie psychique plutôt que handicap

  • Emploi déterminé par le temps, l’éducation et les expériences

  • Conclusion

    7. Représentations sociales des organismes d’accompagnement

  • Le numérique : Une « boîte noire » ?

  • Le handicap psychique plutôt que la maladie

  • Une société de pleine activité plutôt que de plein-emploi

  • Le numérique pour une e-inclusion sociale et professionnelle

  • Conclusion

IV. Conclusion générale

  • Résumé

En 2011, 9.7 millions de personnes souffrent d’une limitation fonctionnelle en France (Dares analyse, 2013). Celles ayant une limitation fonctionnelle psychique, sont atteintes d’un dysfonctionnement de la personnalité caractérisé par des perturbations de l’adaptation sociale (Sarfaty, Zribi, 2008). Souvent exclues, ségréguées et discriminées, elles trouvent difficilement leur place dans l’espace social « ordinaire ». Le numérique, qui constitue aujourd’hui pour le plus grand nombre un environnement culturel et social, « une culture » (Doueihi, 2013), met à leur disposition divers moyens pour s’évader mais aussi pour construire des réseaux et partager des savoirs. Peut-il leur être un apport dans leur démarche d’intégration sociale et d’adaptation professionnelle ? Considérant que le handicap résulte de processus d’interactions entre les facteurs individuels et environnementaux de la personne (Fougeyrollas, 2010), nous avons étudié ethnométhodologiquement l’activité de jour et la communication d’un groupe de huit sujets ayant des limitations fonctionnelles psychiques dans une résidence d’accueil spécialisée au Havre. De plus, nous avons interrogé les acteurs de neuf organisations d’accompagnement de ce public, pour comprendre leurs représentations sociales sur le handicap psychique, l’employabilité de ces personnes et leurs pratiques du numérique.
Nos résultats montrent que certains sujets se servent du numérique pour participer aux débats publics, produire, publier et partager de l’information, acheter, jouer et échanger. L’objectif derrière ces activités numériques est le tissage du lien social, qui s’avère un paramètre clé de l’employabilité. Pour la majorité le numérique facilite leur communication et leur participation sociale, mais il n’est pas exploité dans la recherche d’emploi ou dans une activité professionnelle. Mais certaines souffrent d’une analphabétisation informatique et deviennent victimes de marginalisation sociale, culturelle et économique, appelant des actions spécifiques en faveur d’elles. Nous concluons à l’intérêt de la mise en place d’un clubhouse connecté, où les sujets peuvent adhérer à des projets numériques collectifs et collaboratifs mais aussi à des emplois de transitions (ET) en coopération avec des entreprises. Ainsi, inciter le sujet à avoir des pratiques numériques associatives participatives, l’accompagner en coprésence et adapter son environnement, sont trois initiations capitales pour réussir son inclusion sociale et professionnelle.

Pour citer la thèse : SABA AYON H. (2014). Traces numériques, discrimination et recrutement: la situation des personnes ayant des limitations fonctionnelles psychiques. Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication, Université du Havre.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s